Salarié ou Entrepreneur : le grand dilemme du jeune diplômé talentueux

Je sors d’une discussion avec un ami qui finit ses études d’ingé, et qui est en pleine réflexion sur son orientation professionnelle. Il est développeur d’applis mobiles..

Son dilemme est le suivant : il a plusieurs d’offres d’emploi, intéressantes, mais est très tenté par l’entreprenariat. Tout le monde y va de son petit conseil dans son entourage, et le discours général tend à la prudence et à la sécurité. Alors que faire ?


Etant son aîné de 10 ans, voici les conseils que je lui ai donné. Apparemment, ça l’a bien aidé. Enjoy :

 »

  • Tu penses aux risques de monter une boite, mais en réalité, tu prends peu de risques : tu sors d’études, pas de grosses contraintes, pas besoin de te payer un super-grand appart et la nounou de tes enfants. Dans 10 ans, tu auras sans doute plus de contraintes : emprunt, enfants, revenus confortables, autant de raisons de ne pas prendre de risques (J’en sais quelque chose, c’est mon cas, et pourtant, je me lance avec MamyStory).  Tu es surement dans la période de ta vie ou tu peux le plus te permettre de prendre des risques. Il faut simplement être prêt à perdre l’argent que tu investisseras, et éviter de prendre un emprunt que tu ne pourrais pas rembourser (dans ton cas, c’est de la presta informatique, donc quasiment pas d’investissement nécessaire)
  • Si tu choisis de te lancer dans l’entreprenariat, et que ça marche pas. So what ? Tu auras récolté un (petit) echec, et surtout une (grosse) expérience. Bizarre, on a tous un peu peur de l’échec. Mais ce n’est pas une fatalité ! C’est en tombant qu’on apprend à marcher ! MamyStory en parle sur son blog. Au pire, tu te plantes, et tu repartiras en recherche d’emploi. Peut être même que tu trouveras un poste auprès des mêmes employeurs qui te font une proposition aujourd’hui. Mais tout cela suppose de ne pas craindre le regard des autres, qui pour certains jugeront négativement cette expérience (comme il dit : depuis tout petit on essaye de pas échouer, au lieu de réussir).
  • Avant de te lancer dans l’entreprenariat, assures toi que tu sais clairement quel produit tu vas vendre (ex : de la presta en dev mobile), que tu peux décrocher des clients, qui reconnaîtront suffisamment ta valeur ajoutée pour te payer.
  • Quel que soit ton statut (salarié ou freelance), fais en sorte de bosser avec des gens bons, sur des projets ambitieux. C’est sur ce terrain que tu apprendras le plus (et que ton tu te feras un CV). L’apprentissage doit être ton obsession pendant tes premières années de boulot
  • L’entreprise a quand même la vertu de donner un cadre, et de mettre les gens en contact . En tant qu’entrepreneur, on doit fixer soit même le cadre, et on doit aller chercher les contacts. Et c’est pas facile, surtout quand on est jeune.
Alors c’est vrai : on est en France, et sur un CV, un employeur préfère un poste de 2 ans de développeur chez CapGemini que 2 ans en Freelance, ou en création de Startup. Le système de recrutement est comme ça. Mais monter une boite, n’est ce pas sortir un peu du système ?
Je fais partie de ceux qui pensent qu’une expérience de création d’entreprise, même si elle a avorté, est une très belle expérience, qui a une vraie valeur, même pour trouver un emploi.
Je sais que tout le monde n’a pas cette opinion aujourd’hui, mais je constate que les esprits sont en train de changer. Dans le bon sens. »
Je ne sais pas ce que mon ami décidera. Et comme il le dit lui même : on ne peut savoir si c’est le bon choix ou pas qu’une fois qu’on a testé le chemin.

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire (Pas de commentaires so far)

No comments yet

  Qui suis-je ? monsieurbrun Entrepreneur, Ex CEO de startup, je développe aujourd'hui des solutions d'énergie propre à base d'objets connectés chez ValEnergies. Décidé à avoir un métier en cohérence avec mes convictions personnelles, et profondément convaincu que développer un business et faire du sens ne sont pas incompatibles, je livre ici mes pensées, en particulier sur l'entrepreneuriat. Musicien récidiviste et intéressé par le développement personnel et professionnel des autres, il peut m'arriver de faire des disgressions ! N'hésitez pas à me contacter par mail à cbrun (at ) valenergies (point) com